Mes logiciels indispensables

Temps de lecture estimé: 5 minutes

Après 4 années de bons et loyaux services, il était temps pour moi de renouveler mon PC Dell XPS 13. Très portable et assez puissant pour faire à peu près tout très efficacement y compris de la retouche photo, mais un peu limité au niveau montage vidéo et jeux (chose que je ne fais que très occasionnellement, mais pour lequel j’étais frustré de voir que le PC était à bout pour le moindre petit jeu 3D. Sans même parler de lancer une simulation auto avec les graphismes à fond).

J’ai donc craqué pour un nouveau PC, un Acer Triton 500.

Vient le moment de la réinstallation de l’autre système.

J’en profite donc pour partager les logiciels que j’utilise et que je vais réinstaller.

La base

Après avoir démarré sur le PC tout neuf et configuré Windows 10 famille, le premier logiciel que j’installe est Google Chrome. Ce qui permet de me simplifier la récupération des mots de passe de tous les comptes que j’utilise vu que mes mots de passe sont synchronisés, de récupérer tous mes favoris etc…

Ensuite j’installe un vrai éditeur de texte autre que le bloc-notes par défaut de Windows, j’ai nommé Notepad++.
Je définis le thème couleur sur Monokai et le voilà prêt-à servir de presse papier ou d’éditeur pour changer les fichiers de confs.

Thème couleur monokai

L’outil qui peut aussi être pratique d’installer avant c’est 7-zip pour gérer toutes les archives zip ou autres formats que Windows ne prend pas en compte nativement.

Le materiel

Ensuite, pour gagner un peu de confort et pouvoir utiliser mon clavier et ma souris, j’installe Logitech Unifying et Logitech option.

J’en profite pour installer aussi d’autres drivers:

Les mastodontes

En parallèle je lance l’installation et le téléchargement d’Adobe Creative Cloud et des logiciels Adobe Lightroom, Photoshop, Premiere Pro, After Effect …

Je récupère la suite Office, ce qui me permettra d’avoir notamment mon outil de prise de note Onenote.

Les classiques

Dans les grands classiques, rien ne vaut le bon vieux VLC media player qui me permet de lire à peu près tout et n’importe quoi.

Avant d’avoir trouvé la sainte lumière, je maintenais ma propre bibliothèque multimédia (pas toujours acquise légalement…) avec Media Monkey, un lecteur audio et gestionnaire de bibliothèque multimédia (et pour éditer les tags des mp3, pour compléter automatiquement les artistes et titres, j’utilisais Mp3tag).

Maintenant j’utilise l’appli Spotify (qui avouons le est très pratique).

Les Utilitaires

L’ortographe

D’abord mon grand sauveur. Celui sans lequel plus d’un mail partirait avec « quelques » fautes, Druide Antidote.

La vidéo

Lorsque j’ai besoin de faire des conversions rapides de fichiers vidéo, j’utilise Handbrake. C’est une interface graphique à FFmpeg qui permet de convertir à peu près tout dans n’importe quel format.

Dans la série « je ne connais pas mais je l’ai sûrement déjà »

J’installe Java Runtime Environment. Il permet entre autres d’exécuter les 2 utilitaires suivants et sûrement certains que tu as déjà aussi.

Les Pdf

Lorsque je dois modifier un PDF (fusion, extraction d’une page, changer l’ordre des pages, optimisation du poids, etc etc), j’utilise le « couteau suisse du pdf » jpdf tweak.

Le téléchargement (légal hein!!)

Pour télécharger tout une liste de fichier, pour mettre en queue des téléchargements et pouvoir gérer les pauses ou pour extraire le son d’une vidéo Youtube, j’utilise Jdownloader.

Récupération de données

J’ai eu une licence pour RescuePro deluxe (avec mes cartes micro SD Sandisk). Ce petit utilitaire permet de scanner des cartes SD, clés USB ou disques durs pour rechercher et tenter de récupérer des fichiers qui auraient été effacés par erreur. Bien pratique quand on a vidé la carte de son appareil photo un peu trop vite!!

Synchronisation de dossiers

Pour faire les sauvegardes régulièrement de mes PC, je synchronise les répertoires et fichiers importants avec mon NAS. Pour ça, j’utilise Fullsync, une interface sommaire pour rsync (que j’utilise aussi pour faire un backup du NAS sur un site distant).

Pour le confort des yeux

Ceux qui ne connaissent pas et qui n’ont pas Windows 10 (vu que la fonctionnalité est directement intégrée maintenant), je vous conseille F.lux. Ce petit utilitaire permet de réduire la luminosité et de jaunir l’écran à partir de certaines heures pour éviter la fatigue oculaire et la surexposition à la lumière bleue.

Power User et développement

On attaque les logiciels que j’utilise pour le développement et l’administration de mes serveurs.

IDE et versionning

Pour développer, j’utilisais avant JetBrains PhpStorm, je souhaite donner sa chance (au moins quelques temps) à Visual Studio Code.

Pour versionner le code, git était installé et inclus dans le Path Windows et j’utilisais aussi Atlassian Sourcetree. Il permet d’une part d’avoir une meilleure visualisation que gitUI ou l’interface de PhpStorm.
Il permet de réaliser des actions git avancées au moyen d’une interface graphique (ce qui n’est pas mal quand on n’est pas un barbu hardcore).
Et au passage, il affiche la commande qui est jouée (ce qui permet au fur et à mesure de devenir un barbu hardcore).

Serveur Web et déploiement de dev

Pour accéder à mes projets web, avant je fonctionnais avec une pile Apache Mysql Php installée directement sur mon pc.
Avec Wampserver (avec les binaires dans le path Windows pour y accéder directement depuis une invite de commande).

Et tous les autres outils aussi installés et configurés directement sur Windows (git, ssh, nodeJs, composer, python), inclus dans le Path Windows.

Mais je vais profiter de ce changement de PC pour tester une nouvelle façon de procéder. Avec WSL (Windows Subsystem for Linux) que je détaillerai dans un autre article, j’espère pouvoir avoir Ubuntu directement intégré à mon Windows et gérer Apache / MySQL / PHP depuis Ubuntu.

Autres outils pratiques

Bon!! Parce qu’on n’est pas des chiens, et que la commande Windows, ce n’est pas top top  (pour rester poli). J’utilise Cmder, un bundle basé sur ConEmu. Ça me permet d’avoir une invite de commande boostée au stéroïde (et jolie, et personnalisable).

Et pour me simplifier la tache dans la navigation sur le filesystem de serveur distant, j’utilise WinSCP.
Très pratique, sur certains serveurs je suis connecté en root et je navigue où je le souhaite. J’édite les fichiers du serveur distant dans Notepad++ depuis mon PC et si j’ai besoin d’une connexion ssh, un ctrl + P et c’est fait!

Et pour finir, je n’en ai pas vraiment besoin vu que la plupart du temps j’ai mon serveur Esxi à disposition, mais j’installe aussi Vmware Workstation Player au cas où j’aurais besoin de virtualiser un système pour diverses raisons…

Fini l’installation, place à la configuration

Bon voilà! Tout est installé, la machine est à jour, il ne me reste plus qu’un peu de config et le rapatriement de fichiers de l’ancien ordinateur (depuis le backup sur le NAS):

  • Mes clés et paramètres ssh
  • Mes paramètres avec tous les serveurs pour WinSCP
  • Mes config OpenVpn
  • Remettre tout le nécessaire dans le path Windows (même s’il risque d’être changé avec WSL)
  • Cloner les dépôts git
  • Mon fichier host

C’était pour moi aussi l’occasion de perfectionner ma méthode de backup de mon pc sur le NAS et de voir ce qu’il manquait.
Pour les documents, c’était plus ou moins good, 99% étaient sur le NAS. Il ne me manquait que quelques config à sauvegarder.

Voilà j’espère que j’ai pu te faire découvrir des logiciels. N’hésite pas à me partager tes logiciels dans les commentaires?

Partagez l'article:
FacebookTwitterEmailLinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.