Featured Video Play Icon

Comment survivre à l’automne et l’hiver

L’arrivée de l’automne et l’hiver est pour moi l’occasion de prendre quelques photos sympas grâce aux couleurs d’automne et à ses feuilles tombantes. Ça va aussi être l’occasion d’aller à la montagne et de profiter de paysages blancs immaculés. 

Mais c’est surtout pour moi (et je pense ne pas être le seul à voir ça comme ça) l’arrivée de la grisaille, du froid et de l’obscurité. C’est un peu moins fun!!

Notre corps est mis à mal. Nos hormones fluctuent. À la baisse pour les « bonnes » et à la hausse pour les « mauvaises » (même si foncièrement elles ne sont ni bonnes ni mauvaises, mais font partie d’un système bien huilé et chacune à son importance)

Ça joue énormément sur mon moral. J’ai vraiment eu une grosse baisse d’énergie l’année dernière!!!

Alors pour prévenir ce gros coup de mou cette année j’ai plusieurs stratégies que je vais te partager.

Maintien d’une activité physique

Déjà, pour maintenir une certaine dose d’énergie, une activité physique régulière est importante.

Avec le froid et moins de soleil, nous avons tendance à moins sortir, à moins bouger et plus rester dans son cocon.

Alors qu’une activité physique modérée ou intense va te permettre d’éliminer les toxines et stimuler ton système immunitaire et donc t’éviter d’être malade.

L’autre point bénéfique du sport l’hiver: ça aide à combattre la déprime hivernale , ça a un effet feel good grâce à la sérotonine sécrétée (une des hormones du bien être). 

Pour garder une activité, soit tu fais déjà du sport dans un club, en salle et dans ce cas maintien ton rythme!! Les jours de flemme, lorsqu’il fait trop froid pour ressortir et aller au club, rappelle-toi ce sentiment de bien être après une bonne séance d’entrainement  (ça, c’est le shot de sérotonine)

Si ton truc c’est la course ou le sport en extérieur , je comprends que par -8000°c , on est moins motivé…

L’idée est du coup, soit de s’équiper avec un bon équipement thermique (un coupe-vent, une polaire, un bonnet, des gants, un legging..). Sinon, si tu n’as pas déjà un abonnement à une salle, ça peut valoir le coup d’en prendre un pour 6 mois  (frais de dossier et frais de résiliation à prendre en compte)!?

Et si une fois rentré chez toi, après le boulot par exemple, l’idée même de ressortir est insoutenable!!! Il te reste la possibilité, avec très peu de matériel (même aucun en fait), de faire une séance chez toi.

Et si le sport n’est pas du tout ton truc, une séance, ça peut être simplement des mouvements à intensité modérée pendant 15min (si ça peut t’aider   😉   ) .

L’important est de ne pas rentrer dans un cercle vicieux  j’ai moins d’énergie => du coup je bouge moins => du coup j’ai moins d’énergie => du coup je bouge encore moins, etc etc jusqu’à être en léthargie dans son canap avec Netflix!!!

Je veux du soleil

Lorsque j’étais aux Philippines, l’ensoleillement était constant tout au long de l’année, en revenant, je me suis reconfronté au rythme des saisons. Non seulement l’exposition diminue au fur et à mesure, mais pour mon cas, le mauvais temps fait que je me rends au bureau en transport et non en Velo’v.

Le peu de moments que je passe hors du bureau ou de l’appartement sont donc dans un souterrain pour prendre le metro…

Sors!! Sors le plus possible au soleil ou au moins quand il fait jour!! C’est la résolution que je prends cette année. J’ai une tendance naturelle à faire la marmotte et hiberner le weekend. Je peux facilement le passer dans l’appart sans la moindre sortie pendant 48h. Cette année, je vais plutôt saisir plus d’occasions de sortir!

L’année dernière j’avais pris une cure de vitamine D en 2 prises espacées de 3 mois. Je ne sais pas s’il y a eu un effet placebo , mais ça m’a semblé plutôt efficace!!! j’ai voulu refaire la même cette année en prévention, mais je ne savais pas, ce n’est pas en vente libre (l’année dernière j’avais eu une ordonnance de mon médecin traitant).

Bref, si toi aussi, tu sens une baisse d’énergie, n’hésite pas à consulter un professionnel et voir si une carence en vitamine D ne peut pas en être la cause.

Le pouvoir des huiles essentielles !!

Cette année j’ai décidé d’essayer des produits naturels à base d’huiles essentielles. À la maison, j’ai été initié aux cosmétiques et autres soins naturels et bio.

J’ai moi aussi franchi le cap et je me suis lancé dans la confection d’un stick roll-on « FORCE & ENERGIE »

Alors déjà ça sent bon!! Et quand ça sent bon , je suis content et ça me donne la pêche!!

Et ensuite c’est composé d’un assortiment d’huiles essentielles aux vertues énergisantes.

J’ai trouvé la recette sur le site d’Aroma-zone .

ingredients necessaires huiles essentielles
ingredients necessaires huiles essentielles

Et au final elle est accessible à tout le monde , ne coute pas hyper cher et ne prend pas énormément de temps à faire .

Il y a:

Tu peux aller voir la fiche de chaque huile essentielle, mais globalement, elles aident à renforcer le système immunitaire, elles sont dynamisantes et stimulantes et aident à prévenir la fatigue mentale et physique

Alors attention

 "avec de grands pouvoirs, viennent de grandes responsabilités" 

disait un grand sage!! Les huiles essentielles ne sont pas à utiliser n’importe comment et peuvent être déconseillées dans certains cas, voire même dangereuses, si mal utilisées.

Ça ne te viendrait pas à l’esprit de faire une cure d’aspirine sans raison, c’est pareil avec les huiles essentielles …

Accepter la baisse naturelle d’un rythme effréné!!!

Ne pas oublier qu’au final, le mammifère homme est réglé comme ça. Le comprendre, l’accepter et vivre avec te permettra de passer l’hiver sereinement et de sortir de ta grotte reposé et encore plus motivé pour aller chasser le mammouth!!

À chacun de trouver son rythme (moi qui veux faire 36 000 choses à la fois, c’est dur!!  Et c’est un point sur lequel j’ai encore du boulot… mais j’y travaille !!)

  • Pour garder le moral, ça passe par l’acceptation.
    Accepter que naturellement on en fasse moins que d’habitude.
  • S’écouter et ne pas forcer.
  • Peut être adapter ses objectifs et, par la même occasion, éviter la frustration de ne pas les atteindre s’ils sont trop ambitieux.  
  • accepter de prendre quelques kilos nécessaires pour combattre le froid.

On fera le bilan au retour des beaux jours, mais voilà les 4 piliers sur lesquels je vais me baser pour survivre cet hiver: Sport , Lumière,  Remontant et Acceptation

Et toi, dis-moi si tu as d’autres points ou des astuces pour passer ces saisons sereinement ?!

Partagez l'article:
FacebookTwitterEmailLinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.